Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2011

La bibliothèque de la rue Toussaint

angers,bibliothèque,rue toussaintUne de mes premières actions en arrivant  Angers fut d’aller m’inscrire à la bibliothèque de la rue Toussaint. J’aime lire et après  avoir épuisé le petit rayon de livres en Français de la bibliothèque de Rotterdam (où les clichés des Néerlandais sur la littérature française conduisaient à de curieuses accumulations sur quelques noms, Sartre, Beauvoir, Simenon…), j’avais ces dernières années  trop acheté sur Amazon et trop encombré ma bibliothèque perso.  Bref je me réjouissais de retrouver une bibliothèque française. Je n’ai pas été déçu, cette bibliothèque de la rue Toussaint est superbe et bien approvisionnée.

Pour le nouvel arrivant, la bibliothèque, c’est un havre dans la ville que l‘on parcourt en tous sens, , comme les églises, les salons de thé... Celle-ci est de plus très claire, avec une grande verrière donnant sur le jardin du Musée des Beaux-Arts  et le musée David d’Angers.  Cela donne une impression d’ouverture, de calme serein, d’autant plus que la rue des Lices d’où l’on vient en entrant est passante et curieusement bordée par la grande muraille sombre, reste de l’enceinte de la Cité.  

Le personnel est accueillant, gentil,  l’ambiance est zen. Cela doit être bien d’être responsable des RH dans une bibliothèque ou une librairie, j’imagine que l’on a à faire à un  personnel intéressé par le sujet, pas trop conflictuel…   

J’avais apporté une liste de douze titres, des articles découpés dans des journaux sur des livres publiés ces 12 derniers mois. Eh bien ils étaient tous référencés  dans la base de données  de la bibliothèque, beaucoup immédiatement disponibles, d’autres déjà empruntés ou déposés dans les bibliothèques annexes, mais bon je peux attendre un peu. Après le sevrage des Pays-Bas, ce  test-là  m’a fait très plaisir: savoir tous ces livres à ma dispositioin me donne une impression de grande liberté pour  la lecture sur la période à venir. Je vais pouvoir essayer de nouveaux auteurs, picorer et découvrir, sans l'engagement de l'achat, sans le risque d'encombrer ma aison de livres que je ne relirai pas.

Il y avait une classe d’enfants à qui l’on avait  montré le fonctionnement de la bibliothèque et qui sortaient en se tenant gentiment  par la main 2 par 2. Et j’ai pensé qu’une bibliothèque est le lieu social par excellence : un lieu ouvert à tous, où l’on partage les livres  plutôt que d’essayer de les posséder, car seul  le contenu est important, où il n’y a pas de pub, pas de mercantile.  Juste un partage, vraiment un bel endroit.

Les commentaires sont fermés.