Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2012

La place de la Visitation

Entre l’hyper centre étoile  où l’on trouve essentiellement des magasins de vêtements forcément brillants de tous leurs feux, et le vide des  banlieues résidentielles avec juste quelques planètes de grandes surfaces, il reste des astéroïdes sympas de petits commerces…

J’ai parlé de la rue Bressigny déjà.  Il  y en a deux autres que j’aime bien,  baptisés saintement  la Madeleine et la Visitation.

Les grandes surfaces ont fait davantage de mal au petit commerce en France qu’ailleurs, me semble-t-il.  Il n’y a pas d’hypermarchés aux  Pays-Bas : on va faire ses courses au supermarché du coin, Ed ou Albert Heijn. Ce n’est pas loin, on y va à vélo et il y a toujours quelques commerçants traditionnels autour. Bon c’est vrai, leur choix est limité (Gouda d’un an, 18 mois ou 2 ans…) mais  on a quand même une impression de faire ses courses comme autrefois en France. Nostalgie un peu facile sans doute , après tout on est tous bien contents de ne pas payer trop cher.

Mais donc quand même, c’est drôlement sympa d’aller faire ses courses place de la Visitation, car il  y a là tout ce qu’il faut pour le dîner et avec les vitrines les plus alléchantes d’Angers : charcutier, boucher, fromager, 2 boulangers-pâtissiers, marchand de vin.

place de la visitation,petit commerceEt il y a même un commerce pour la nourriture de l’esprit et c’est mon préféré, la librairie-papèterie Lhériau… Il y a là-dedans tout un joyeux assortiment de fournitures d’école, d’artticle pour écrire , de livres, de cartes et on a l’impression que cela déborde de partout. Ils sont sympas, tout le monde vous dit un grand bonjour quand vous entrez, il vous aide à trouver et l’ambiance est zen (musique de Bach…). Je crois que c’est eux qui avait organisé la conférence avec Philippe Delerm à l’automne à la Catho. Cela leur va bien: "acheter mon prochain livre et autres plaisirs minuscules". Vous croyez que vous aurez cela à Carrefour ou à Casino?

   

 

Commentaires

Heureusement, il y a encore des lieux ou le livre est roi et ou le libraire est un peu plus qu'un marchand de salade(s)... la librairie Lhériau d'Angers, chez Mollat à Bordeaux (ah! Mollat!), le furet du nord à Lille, la halle du livre à Nancy... Quand j'habitais aux Pays-Bas, il m'arrivait de faire des escapades le samedi vers la plus proche ville française, Lille, pour deux choses: la nourriture pour le ventre et celle pour l'esprit... c'était avant internet et les commandes faciles. Aujourd'hui je vais à la FNAC comme si j'étais rue de Rennes, sans quitter mon bureau d'Ottawa et les livres arrivent quelques jours après par courrier spécial... mais une chose est sûre, il n'y a pas le contact avec le libraire, le conseiller, il n'y a pas l'ambiance d'un lieu, la flânerie à travers les rayons, la rencontre éventuelle d'autres lecteurs... il faut continuer d'acheter des livres... les iPads et autres kindles ne replaceront jamais le contact avec un livre, le touché, l'odeur...

Écrit par : Nicolas | 23/01/2012

J'aime bien aussi Mollat et le Furet du Nord. On y trouve une telle surabondance de livres, que c'est vertigineux: que choisir? Et c'est bien sur pire sur Internet quand on ne perut pas feuilleter, sentir... Avec tout ce qu'on publie maintenant, il y en a forcément beaucoup qui ne passeront pazs l'épreuve du temps.
Lhériau c'est autre chose, c'est une librairie de quartier. Il y a un choix de livres, forcément non objectif... mais justement ce choix là me convient.

Écrit par : Philippe | 23/01/2012

Les commentaires sont fermés.