Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/03/2012

L'abbatiale Saint-Serge: 2 constructeurs

La dynastie des Jussieu a pour  racines 3 frères médecins ayant  sous Louis XV,  passé leur vie à faire des herbiers, à classer les plantes de France et du monde et à rechercher leur vertus médicinales. Elle a  pour branches multiples une ribambelle de descendants également botanistes qui ont continué leur œuvre.  Cette famille-là  a  bien mérité une rue à côté de tous les Jardins des Plantes de France…   

C’est le cas aussi à Angers, et donc depuis  le Jardin des Plantes et l’ancienne église Saint-Samson, il suffit de suivre  la rue Jussieu sur 100 mètres pour  rejoindre l’abbatiale Saint-Serge qui est l’église du quartier, bien en service celle-là.

Dans cette église on peut prendre une autre leçon de sciences, non pas de botanique celle-là, mais de celle des constructeurs.

saint-serge nef.jpgLa nef est  du XVéme, les piliers sont énormes. L’espace est certes clair car les murs  sont percés de fenêtres dans la partie supérieure. Mais tout cela est lourd, on ne voit même pas les bas-côtés.

  

 

On est attiré par la lumière du chœur au-delà de la sombre croisée du transept.

 

On tombe alors sur une architecture des plus aériennes : 6 colonnes très élancées d’où s’envolent  deSaint-Serge Choeur.jpgs croisées d’ogives dégagent un espace clair et  vaste. Le chevet est plat et d’une grande simplicité. Les murs ont pu être percés sur toute leur hauteur  pour de vastes vitraux car les poussées sont concentrées sur quelques piliers. Cette partie là de l’abbatiale a été construite au XIIIéme siécle, soit deux cents ans avant la nef, au Moyen-Age soit disant époque sombre et de régression.

 

Deux constructeurs ont laissé leurs oeuvres. L’un a osé construire hardiment et a calculé des forces au plus juste. L’autre, 2 siècles plus tard n'a pas été inspiré par son génial prédécesseur. Il n'a pas pris de risque et a donc choisi de donner dans la massif. Le temps est le meilleur juge: 5 siècles plus tard, les 2 parties sont toujours debouts,  et au-delà des styles et des modes, le génie nous parle.

 

 

Les commentaires sont fermés.