Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2012

Les batailles perdues de Beaurepaire

Nicolas-Joseph Beaurepaire a fière et virile allure sur le pont de Verdun : il a une jambe en Beaurepaire.jpgavant, un déhanchement assez sexy,  il rejette soin buste très en arrière et rétablit son équilibre avec son bras droit,  comme s’il allait défourailler l’épée qu’il a au côté. Surtout son regard est sombre et furieux.

Il y a de quoi. Alors qu’il coulait une paisible retraite en Anjou, l’Assemblée Nationale de la Révolution a rappelé ce militaire pour aller mener la guerre contre l’Autriche et la Prusse. Assiégé à Verdun, il a résisté , mais le conseil de la ville a décidé la reddition le 2 aout 1992 (c’est également la date du début des massacres de septembre). Il meurt ce jour-là dans des  circonstances assez peu claires mais la légende révolutionnaire veut qu’il se soit suicidé héroïquement. Son nom figure sur l’Arc de Triomphe de Paris.

Sa statue a été érigée le 14 juillet 1889 presqu’un siècle plus tard, en ce lieu stratégique. Il est au milieu de l’unique pont qu’il y avait,  j’imagine,  à l’époque, à mi-distance de la Cité et de la Doutre, un point idéal  pour tout contrôler de la ville.  Je me demande si le regard noir que ce  héros de la République porte sur la ville d’Angers, avec ses  innombrables églises, ses couvents et ses établissements religieux  n’est pas aussi  un message des républicains aux calotins. On était avant la séparation de l’Eglise et de l’Etat  et les antagonismes étaient terribles. 

Beaurepaire a encore un autre souci. Le pont de Verdun est superbe avec ses arches voutées comme celles du Pont Neuf de Paris. Les voutes en ardoises ont l’air solide. Il y a un beau parement de pierre blanche sur les piles et voilà donc encore un monument qui combine joliment les 2 pierres d’Angers. Mais la pile du milieu, celle de Beaurepaire s’affaisse! Il doit y avoir un affouillement par l’eau dans les fondations. On le voit bien en regardant les parapets tous tordus de chaque côté. Beaurepaire  va tomber un jour dans la Maine…  Encore une bataille qu’il va perdre.   

Les commentaires sont fermés.