Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2012

...Je suis Angevin.

Surprise et effet inattendu de ce blog, j’ai rencontré Monsieur Béatse, le Maire de la ville. Il avait lu attentivement ma prose et s’est montré très intéressé par mon expérience de nouvel arrivant à Angers . Je l’ai rassuré : je lui ai dit que je m’installais ici définitivement et lui confirme encore que la ville dont il est l’édile m’a définitivement séduit !

Il m’a demandé les points qui seraient à améliorer selon moi… alors voilà en guise de conclusion mes suggestions :

- Réaliser  l’aménagement des rives de Maine, offrir rapidement une jolie promenade sans voiture le long de la rive gauche, comme lors de ce dimanche de Mai où toute la ville courait. Je sais, c'est déjà sur les rails comme un grand plan d'aménagement, mais dans le phasage, essayer de donner ce signe-là rapidement.

 

- Faire la seconde ligne de tramway. Je sais aussi, les travaux de la première ont été longs et pénibles. On peut se donner du temps, mais penser que c'est inévitable et concevoir l'avenir autour de cela.

 

- Continuer de faire des pistes cyclables et les rendre plus sures (je peux faire une liste des endroits dangereux...). Essayer de réaliser une coulée verte vers le sud et la Loire pour sortir agréablement de la ville et y faire transiter les randonneurs à vélo.

 

- Faire venir de l’architecture contemporaine et ambitieuse dans certains quartiers par exemple dans le nouveau quartier de la gare. Créer là un quartier d’affaires qui donnera de la modernité à la ville.

 

- Rénover l’avenue Jeanne d’Arc : planter des arbres, mettre de l’herbe et installer un éclairage public digne de ce lieu.

 

- Créer un espace d’expositions pour l’Art Contemporain actuellement peu présent, par exemple à l’abbaye de Ronceray.

 

- Faire ouvrir au public les jardins de la Préfecture.

 

- Trouver une vraie vocation pour le château de Pignerolle à Saint Barthélémy : l’actuel musée de la Communication est quelque peu en errance.

 

- Faire évoluer le château pour qu’il soit plus présent dans la vie des Angevins : ne pourrait-on pas mettre la cour et les remparts en accès libre et y organiser davantage d’évènements ?

Voilà donc ma liste de suggestions, faite avec la candeur d'un nouveau venu. Cela va faire de dépenses, et tout n’est probablement pas du ressort de la Mairie! Mais, je suis prêt à patienter un peu… le plus important c’est de conserver une ville agréable et propre, où les écoles pour les enfants sont de qualité, où les personnes qui ont besoin d’aide la trouvent, où les entreprises prospèrent et où les gens vivent bien les uns avec les autres. Comme c’est le cas actuellement selon ce que j’ai vu ces 6 derniers mois…

 

Angers Maine.jpg

 

 

Encore une chose, le concours de statue… ma statue préférée reste «La Jeunesse» de Robert Wlerick au jardin des Plantes. C’est la première qui m’a séduit et je lui resterai fidèle… voilà déjà une première trace de de mon histoire avec Angers qui se construit.

Ah et puis un peu de pub : je suis maintenant consultant sur la région d’Angers (Stratégie d’entreprise, Ethique des affaires, Supply Chain Management etc.) et je donne des cours sur les mêmes sujets. Voici le lien vers mon profil. N’hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de renseignements.

http://www.linkedin.com/pub/philippe-voyer/14/5a0/181

Alors Angevin ? Je n’ose encore le dire bien fort … mais je crois que j’y suis presque. Ce qui est sûr c'est que j'aime ma nouvelle ville.

 

 

24/05/2012

Mon plan de la ville

Au cours des six mois de ma vie de nouvel Angevin, l’idée que je me suis fait de la géographie de la ville s’est bien sûr considérablement enrichie.  Pour ne pas  perdre totalement le souvenir de cette progression,  je résume les principales étapes  de mon plan mental de la ville.

Le premier jour il n’y avait qu’un quadrilatère : la Maine (que j’appelais le Maine), le boulevard Carnot, le boulevard Foch et le boulevard du Roy René. J’étais enchanté d’être arrivé si vite dans le centre jusqu’à un parking très pratique de la place de la Poissonnerie par la voie rapide. Cette voie des Berges (que je  critique maintenant…)  a été pendant au moins deux semaines  le seul chemin de sortie de la ville que j’ai utilisé.

Le deuxième jour j’ai acheté un plan et ai vu que la Loire passait au sud pas très loin… Je suis allé la voir le troisième jour… J’ai cherché à louer un appartement dans le Centre mais, conseillé par les agences j’ai un peu étendu cette idée du Centre en allant me promener dans le quartier de la Gare, place Lafayette, place du Lycée, au Jardin des Plantes et rue Beaurepaire dans la Doutre. Comme je ne me déplaçais qu’à pied, il m’a fallu plusieurs semaines pour découvrir que le quadrilatère des Boulevards était en fait un pentagone qui englobe également la Doutre en passant sur les ponts Haute et Basse Chaine.  

Après avoir emménagé j’ai repris ma reconnaissance de la ville. plan,pentagone,maine,autorouteLa recherche des grandes surfaces très nécessaires pour un emménagement a été l’occasion d’explorer les périphéries et de découvrir une nouvelle sortie vers l’autoroute très utile : ceci via l’A87 après le centre Commercial Anjou où j’avais trouvé le Casino… Il m’a fallu longtemps à l’inverse pour être capable de rentrer dans la ville par ce chemin-là. Je me suis perdu 3 ou 4 fois en essayant de prendre la sortie Angers-Sud alors que la sortie à prendre était Angers-Est…

La confusion vient de l’idée que je me faisais de la direction du Nord ! J’ai eu tendance pendant plusieurs mois à penser que le fameux quadrilatère de base était orienté Nord-Sud et Est-Ouest (un peu comme Manhattan ou Houston down town!) en me représentant la Maine coulant d’est en ouest (comme la Loire). Je mettais donc au Nord, la place de la Laiterie et plus loin Avrillé, et je plaçais l’espace Anjou au sud.  J’ai d'ailleurs toujours un doute quand j’essaye de situer le nord et je fais très attention de ne pas me tromper…  je sais que c’est un des angles du quadrilatère, pas un côté !

J’ai ensuite découvert les faubourgs à vélo. Je m’aperçois aujourd’hui que je n’utilise plus jamais mon plan pour le Centre, mais que je le regarde très souvent pour aller à la périphérie (à vélo). Pour la voiture, j’ai quelques itinéraires essentiellement pour sortir : j’ai vite compris que l’utilisation dans le Centre était inefficace. Le fait qu'il n'y ait pas de boulevard périphérique complet fait que la zone ouest de la périphérie reste en gris dans mon plan mental de la ville: j'ai un itinéraire pour rejoindre Bouchemaine en passant par Beaucouzé ou Saintes Gemmes sur Loire depuis les Ponts de Cé mais je ne saurait pas aller dans ces endroits plus directement!  

Voilà donc l’histoire de mon plan mental de la ville. Il ne devrait plus beaucoup évoluer, sauf s’il y a un contournement ouest un jour, mais alors là, on devra tous s’adapter.

  

 

24/01/2012

Angers Rives Nouvelles: les 3 projets

Les urbanistes sont incorrigibles. Ils enrobent leurs idées dans un verbiage insupportables à lire. A la lecture d’une phrase on cherche souvent ce que le rédacteur a voulu dire (« Les Rives Nouvelles développent et enrichissent l’expression d’un renouvellement identitaire pour toute la métropole Angevine »…).

38f4a0a103[1].jpg

Alors classer les 3 projets en répondant à toutes les questions suggérés dans la consultation publique me paraît impossible!

En revanche, en élaguant tous les mots inutiles, il me semble qu’il y a un projet qui a davantage les idées claires que les autres. C’est le troisième, celui de l’équipe Reichen (il s’appelle « Convivence Angevine » mais il est pas si c.. que cela). La clé c’est le déclassement rapide de l’autoroute sur la berge. L’analyse du plan en marguerite et de l’accessibilité des voitures "en sens inversé"  qui dit qu’on peut faire cela sans contournement sud et donc rapidement, volontairement est assez convaincante.

Pour moi les 2 autres projets tergiversent trop, avec leur scénarios et leur « domestication progressive de l’infrastructure ».  

Le reste est plus difficile à différencier entre lers 3 projets,  et  aussi plus facile à réussir : il y aura une continuité pour les piétons et les cyclistes sur la rive gauche de la Maine, de nouveaux transqports en commun, une ou 2 nouvelles passerelles et de nouveaux urbanismes à Saint-Serge mélangeant le vert et le bleu.

Non vraiment ce qui compte, c’est que le bout du monde ne soit plus une autoroute de transit.